Tout savoir sur la protéine en poudre Whey : quels sont les avantages ?

La protéine Whey contient des protéines, des graisses, des glucides, des vitamines et des minéraux. En raison de sa forte teneur en acides aminés et de sa capacité à être absorbée par le corps, elle est idéale pour la construction musculaire. Il a été démontré qu’elle favorise à la fois la synthèse des protéines musculaires, la combustion des graisses, tout en améliorant la sensibilité à l’insuline et supprimant l’appétit. Il a également été démontré qu’il augmente la production de glutathion (antioxydant).

Les poudres protéiques sont disponibles sous forme de concentré de lactosérum ou d’isolat de lactosérum.

Qu’est-ce que le concentré de lactosérum (Whey concentrée) ?

La protéine de lactosérum (Whey protein) est créée lorsque des portions liquides de lait sont poussées à travers un filtre raffiné. La matière qui est ensuite laissée derrière sèche et forme un concentré d’impact whey protein. Cette forme de lactosérum varie en fonction de la quantité de matières grasses et de glucides sous forme de lactose.

La variation de la protéine peut aller de 30 à 80% et inclure de nombreuses sous-fractions protéiques. De toute évidence, ces peptides doivent rester sous leur forme naturelle et non dénaturée pour exercer ces propriétés.

Qu’est-ce que l’isolat de lactosérum (Whey isolat) ?

Alors que le concentré de lactosérum a une teneur en protéines d’environ 80 %, la teneur en protéines de l’isolat de lactosérum est supérieure à 90 %. Ceci est dû à la microfiltration à flux croisé, qui fait que la protéine se sépare de la graisse et du lactose. L’isolat de lactosérum est un choix courant pour ceux qui suivent un régime à faible teneur en gras, car il contient moins de gras que le concentré de lactosérum.

L’isolat de lactosérum est également beaucoup plus faible en lactose, ce qui le rend idéal pour les personnes intolérantes. Au fur et à mesure que le concentré de lactosérum est transformé et purifié en isolat de protéines de lactosérum, la structure se dégrade et perd une partie de son activité biologique. Cependant, la structure et la séquence des acides aminés ne changent pas lorsque la protéine est dénaturée et n’affectera pas les qualités de construction musculaire. Toutes les grosses protéines sont décomposées pendant la digestion en acides aminés, par conséquent, que cela se produise dans l’intestin ou dans un processus de fabrication, cela n’a pas d’importance.

Alors, lequel des deux compléments alimentaires faut-il choisir ?

En conclusion, le choix de la Whey protein idéale devrait plutôt prendre en compte les objectifs de l’utilisateur, son budget et surtout ses allergies. Comme le concentré de lactosérum contient une quantité significativement plus élevée de lactose, si vous êtes intolérant au lactose, il vous sera plus bénéfique d’opter pour l’isolat. Cependant, comme il y a beaucoup plus de traitements pour isoler, cela le rend plus cher.

Après lecture de cet article, nous espérons que vous disposerez maintenant d’assez d’éléments pour faire le bon choix de protéine de lactosérum, que ce soit dans le cadre d’un programme de musculation et maintien de forme et de la bonne santé.

Vous pouvez également lire cet article pour connaître les aliments à manger pour la musculation.

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien : https://www.optigura.com/product/impact-whey-protein/

Se former aux métiers de la nutrition et de la diététique à Paris

Que ce soit dans les collectivités, les hôpitaux, au sein de laboratoires et services de recherche des industries alimentaires ou dans son propre cabinet, les spécialistes de la nutrition jouent un rôle important dans l’apprentissage de l’équilibre alimentaire. Aujourd’hui, on dénombre 4 500 diététiciens en France, dont 98% de femmes. Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur les formations en nutrition à Paris. Continuer la lecture

Qu’est-ce qu’une alimentation bien-être ?

Qu’il s’agisse de notre santé ou de notre bien-être psychique, le choix des aliments joue un rôle important. Il est nécessaire de manger sainement et de manière équilibrée pour garantir un bon état, physique et moral.
Car le moral commence par le soin du corps…

De bons choix d’aliments

La santé commence dans l’assiette, c’est bien connu. Commencer par adopter des habitudes saines, et efficaces néanmoins, de se nourrir est un grand pas en avant. Il est prouvé que le système digestif est un second cerveau, celui qui gère les humeurs ainsi que les émotions.

Bien se nourrir est donc primordial pour l’humeur et, par conséquent, pour le moral. D’ailleurs, des sites comme samdarra.fr montrent bien l’importance d’une alimentation saine et équilibrée qui est finalement la définition de l’alimentation bien-être.

Des repas sains

On n’entend pas par « repas sains » une alimentation privative, loin de là ! Il est important de ne se priver de rien et d’écouter son corps. Le corps, en dehors de la gourmandise, sait ce dont il a besoin. La faim, la vraie, donc pas l’attrait de la nourriture, indique qu’il est temps de manger. Quelle que soit l’heure !

En revanche, il faut savoir comment bien se nourrir… Selon les moments. Eviter les grignotages entre les repas est extrêmement important, car cela casse le rythme de la digestion, ce qui est mauvais.
Ce qui est autorisé entre les repas, lorsque l’on a faim :

Les fruits (banane, pomme, raisins, poires…),
Les yaourts nature (y ajouter du miel pour sucrer si nécessaire, mais pas de sucre),
Certaines boissons (thés, jus de fruits sans sucre ajouté…).
Certains fruits, comme la pomme ou la banane, sont des coupe-faim. En d’autres termes, ils vont fournir à l’organisme suffisamment d’énergie pour tenir jusqu’au repas suivant.
Les yaourts, pas les fromages blancs, apportent le calcium et sont un bon encas tant que du sucre n’y est pas ajouté. Si besoin, le miel est un sucre naturel qui fournit beaucoup de nutriments.
Les boissons sont parfois de bons coupe-faim, surtout l’eau chaude, en l’occurrence, le thé. Préférez les thés noir et vert, les meilleurs pour le corps.

Pendant les repas, privilégier les légumes et les accompagner de viandes maigres.

Ne pas se priver

Ecouter son corps et éviter toute frustration est nécessaire. La frustration est mauvaise à la fois pour le corps et pour le moral, aussi apprenez à comprendre ce que souhaite votre corps.

Un bon choix d’aliments, sains et équilibrés, consiste en un subtil mélange entre le plaisir et le contrôle. Une envie de chocolat ? Un carré ou deux, pas la moitié de la plaquette.

Céder à ses envies tout en les contrôlant est le moyen le plus sûr d’avoir un corps sain et une alimentation bien-être.
Et un moral au top !

Régime alimentaire : la consommation d’œufs pour la musculation

L’œuf contient un grand nombre d’acides aminés essentiels, de vitamines et de minéraux. Les sportifs de performance consomment régulièrement du blanc d’œuf, car il est riche en protéines et faible en calories. Pour réduire au maximum les risques de salmonellose, il est important de privilégier les aliments pasteurisés.

Les personnes qui souhaitent prendre de la masse musculaire sont conseillées par les experts en nutrition de prêter attention aux aliments qu’elles consomment à chaque repas quotidien et de pratiquer régulièrement un sport. L’œuf contient des minéraux essentiels, des vitamines, ainsi que des protéines complètes.

L’importance de consommer des acides aminés

L’isoleucine, la valine et la leucine sont des acides aminés ramifiés très importants, car ils assurent le bon fonctionnement de l’organisme. Aussi est-il recommandé de consommer des aliments qui contiennent ces acides aminés ramifiés, également appelés BCAA. Ceux-ci jouent un rôle essentiel dans tous les processus métaboliques. Le blanc d’œuf contient non seulement ces 3 acides aminés ramifiés, mais également d’autres acides aminés qui inhibent la dégradation musculaire. Il faut d’ailleurs préciser que certains BCAA épargnent le glycogène et augmentent la masse musculiaire. Pour limiter le maximum de catabolisme, les sportifs professionnels préfèrent prendre des protéines en collation en milieu d’après-midi ou en milieu de matinée.

Les ovoproduits en poudre

Selon les statistiques récentes, plus de 4 millions d’œufs sont chaque année contaminés par les bactéries mortelles telles que le Salmonella. C’est pourquoi les experts en nutrition conseillent de choisir avec attention les produits que vous mangez chaque jour et d’éviter la consommation d’œufs crus. Vous pouvez, par exemple, choisir des blancs et des jaunes d’œufs pasteurisés.

Le marché des ovoproduits offre aujourd’hui une large gamme produits de qualité. En fonction de vos besoins, vous avez la possibilité de choisir des blancs en poudre, des jaunes liquides, ainsi que des aliments halal ou riches en Omégas 3. En choisissant les aliments pasteurisés, vous pouvez réduire considérablement les risques de salmonellose.

Les professionnels d’Igreca vous proposent à présent des ovoproduits de qualité qui ont été pasteurisés en respectant les réglementations en vigueur. Selon vos besoins, vous pouvez commander des œufs congelés, liquides ou en poudre qui sont labellisés Kasher ou Max Havelaar. Les produits en poudre sont très faciles à stocker. En ce qui concerne les jaunes d’œufs liquides, ils sont d’habitude utilisés par les professionnels de l’industrie agro-alimentaire.

Les bienfaits d’un régime sans gluten  

Depuis quelques années, le gluten anime un grand débat. Comme l’huile de palme, il s’agit désormais d’un ingrédient  à bannir de son alimentation. En effet, cette protéine présente dans la plupart des céréales serait responsable de nombreux maux, notamment  les troubles  digestifs et les maladies cutanées.

Le régime sans gluten en quelques mots

Au départ, le régime sans gluten permettrait de prévenir les problèmes de santé. En effet, certaines personnes sont  intolérantes à cette protéine. Cette intolérance est responsable de pathologies plus ou moins graves comme la maladie cœliaque, les affections cutanées, le ballonnement ou encore l’anémie. Au fil des années, ce programme diététique a fini par séduire tous ceux qui souhaitent adopter une alimentation saine. Pour beaucoup, cette diète consiste à ne plus consommer des pâtes et du pain. Mais il n’en est rien. Cette protéine est en réalité présente dans de nombreuses céréales comme le blé, l’orge, l’avoine ou le triticale. Il convient alors de les bannir et les remplacer par de la farine de riz, de maïs, de sarrasin ou de châtaigne. Par ailleurs, une fois que l’on adopte ce régime, il est également important de rester vigilant sur certains types de nourritures comme les produits laitiers, la charcuterie et la bière. En effet, la  plupart  des entreprises  agroalimentaires  utilisent le gluten.

Les avantages du régime sans gluten

Effet de mode pour certains, réelle intolérance pour d’autres, il reste que le régime sans gluten apporte de nombreux bienfaits. Tous ceux qui ont adopté ce programme diététique affichent d’ailleurs  une  meilleure santé au bout de quelques semaines. Cela favorise en premier lieu la réduction des troubles digestifs. Les ballonnements, les remontées d’acides ainsi que les nausées qui apparaissent à chaque fin de repas ne seront plus que des mauvais souvenirs. A cela s’ajoute une éventuelle perte de poids si, l’on suit le régime à la lettre. En effet, une pâtisserie sans gluten et faite à partir de fécules de riz ou de sarrasin apaise rapidement la faim. En revanche, les farines de blé contiennent des additifs qui suscitent l’appétit. La sensation de  satiété n’étant pas ressentie, certaines personnes en consomment alors deux fois plus, ce qui n’est pas le cas lorsqu’on mange uniquement des aliments sans gluten.

Avertissement

Les contenus présentés sur cette plateforme n’engagent que leurs auteurs, qui sont par ailleurs indépendants du portail Aperçu Santé. Seuls les professionnels de santé restent compétents pour donner un avis portant de près ou de loin à la santé.

Suivez-nous !

Renseignez votre adresse mail :

Fourni par : FeedBurner

Cap Visibilité : agence web Paris Nantes Perpignan