Zoom sur l’ayuverda, une médecine traditionnelle à découvrir en Inde

Médecine traditionnelle originaire de l’Inde, l’ayurveda est une pratique qui vous aidera certainement à mieux vous sentir. Alors n’hésitez pas à la découvrir lors d’un séjour dans ce pays.

La consultation

Selon la médecine ayurvédique, la maladie résulte d’un déséquilibre des doshas, 3 énergies circulant dans le corps. Ainsi, pour détecter la source des problèmes liés à votre santé, le vaidya (médecin pratiquant l’ayuverda) doit déterminera s’il y a un manque ou un excès de l’une de ces humeurs. Pour ce faire, il effectuera quelques examens. Si vous vous rendez chez ce praticien, lors de vos séjours Inde, celui-ci prendra certainement votre pouls. Il n’utilisera pas les outils classiques comme le tensiomètre, mais se servira plutôt de ses doigts. Durant l’auscultation, il palpera votre poignet pour sonder votre artère radiale. En effet, ce vaisseau sanguin peut lui fournir de précieuses informations concernant l’état de vos doshas. Une fois ce diagnostic terminé, ce médecin vous posera des questions sur votre alimentation, vos habitudes ainsi que vos antécédents familiaux. Vos réponses lui permettront de vous prescrire un traitement personnalisé.

La détoxification

Quand le vaidya aura cerné vos problèmes de santé, il vous prescrira, en premier lieu, une cure de détoxification. Ainsi, vous vous débarrasserez de toutes les toxines qui résident dans votre corps. Cette procédure de purification peut s’étendre sur quelques jours ou sur plusieurs semaines selon vos besoins. Généralement, elle se déroule dans un centre de soins ayurvédiques. Donc, vous passerez sûrement une partie de vos séjours Inde dans des instituts qui vous prodigueront des soins aussi bien pour le corps que pour l’esprit. La première étape de la détoxification consiste en l’ingestion du ghee. Il s’agit d’un beurre pauvre en graisse qui permettra aux toxines de se détacher de vos cellules. Allié à divers aliments, il vous permettra de nettoyer votre intestin grêle, votre colon, vos reins, votre estomac, votre foie et votre rate. Après quelques jours, on commencera à vous prodiguer des massages pour faire remonter les toxines ancrées en profondeur. Pour terminer, vous allez subir des séances de sudation afin de bannir les impuretés de votre organisme.

Le traitement

Le traitement ayurvédique ne se résume pas seulement à la détoxification de votre organisme. Il vise également à améliorer votre système et à renforcer votre corps. Ainsi durant vos séjours Inde, le vaidya vous prescrira des Rasayanas. Il s’agit de mélange de plantes et de minéraux minutieusement sélectionnés pour vous aider à maintenir votre bonne santé après la cure de purification. En outre, ce médecin vous prodiguera de nombreux conseils afin d’améliorer votre qualité de vie. Cela inclut votre diététique et vos habitudes. Pour terminer, sachez que vous aurez besoin de faire du sport pour rester en bonne santé. C’est pour cette raison que le vaidya vous demandera de faire des exercices physiques tels que le yoga. Pour information, il existe divers types de yoga. Il vous suffit de choisir lequel vous correspond le mieux. Le hatha yoga, par exemple, est la forme de yoga la plus traditionnelle.

En savoir plus sur le Garcinia Cambogia

Depuis la fin des années 1990, le Garcinia Cambogia a été inclus dans divers produits de perte de poids, mais a explosé en popularité en 2012 lorsque le Dr Julie Chen a parlé de lui dans l’émission Dr Oz TV.

Le acide hydroxycitrique : L’ingrédient actif essentiel

Malheureusement, il y a une avalanche d’informations erronées sur Garcinia Cambogia sur le web. Pour plus d’infos, voir mon-garcinia-cambogia.fr.

Toujours chercher le HCA ! Le HCA, ou acide hydroxycitrique, est l’ingrédient actif. Vous devez vous assurer que votre complément contient au moins 60 % de HCA. Vérifiez également qu’ils n’utilisent pas beaucoup d’ingrédients ajoutés – surtout s’ils sont difficiles à lire, presque impossibles à prononcer.

Nous avons examiné toutes les grandes marques vendues sur Amazon. Il y en a plusieurs de qualité, et des douzaines inefficaces. La meilleure qualité que nous avons trouvée et qui est disponible à un bon prix est le Garcinia Cambogia de NewLifeBotanical.

Les compagnies pharmaceutiques détestent le Garcinia Cambogia

Selon cet article paru dans le Washington Post, il en coûte entre 800 millions et 2,6 milliards de dollars pour mettre sur le marché un nouveau médicament.

Une fois qu’ils commencent les essais cliniques, la société pharmaceutique n’a que 20 ans de protection par brevet pour récupérer ce coût, de sorte qu’elle doive facturer des prix exorbitants pour le récupérer et payer à leurs actionnaires un bon rendement sur leur investissement.

Bien sûr, ils ne veulent pas que les clients potentiels pensent qu’un produit naturel qui coûte une infime fraction de ce qu’ils facturent peut être efficace. C’est pourquoi les laboratoires pharmaceutiques financent souvent des études de recherche. Quelques millions de dollars pour financer une étude sur un concurrent, ce n’est rien comparé aux milliards de dollars que coûte le développement d’un médicament.

Le Garcinia Cambogia peut aider à réduire la faim

Des études menées chez le rat ont montré que les rats ayant reçu du Garcinia Cambogia ont tendance à manger moins que ceux du groupe témoin. On ne sait pas exactement comment cela fonctionne, mais ces études semblent indiquer qu’il augmente les taux de sérotonine dans le cerveau.

De même, certaines études cliniques avec des humains ont montré qu’il a tendance à favoriser le sentiment de satiété, de sorte que vous mangez moins. La sérotonine est l’hormone du bien-être qui favorise les sentiments de satisfaction et est bien connue pour être un coupe-faim.

Ces études contrastent avec d’autres qui n’ont trouvé aucun avantage à supprimer le sentiment d’appétit par rapport à ceux qui ont reçu le placebo.

Conclusion : Certaines études ont montré que le garcinia cambogia augmente la sérotonine pour supprimer l’appétit, mais d’autres études n’ont pas réussi à reproduire cet effet.

Il Peut bloquer la production de graisse et réduire la graisse du ventre

L’effet de HCA sur les acides gras dans la circulation sanguine est le facteur le plus important dans sa capacité à favoriser la perte de poids. Des études chez l’homme et les animaux ont montré que le HCA aide à abaisser les niveaux de triglycérides dans le sang, réduisant ainsi le stress oxydatif dans tout le corps. Il est encore plus attrayant comme aide à la perte de poids car il aide à réduire le ventre.

Une autre étude a donné aux individus modérément obèses 2 800 mg de garcinia cambogia par jour pendant huit semaines.
Après avoir terminé, les participants avaient des marqueurs de maladies métaboliques beaucoup moins élevés :

  • 3% de Taux de cholestérol total
  • 2,3 % de DE LDL (« mauvais » cholestérol)
  • 0,7 % Taux de cholestérol HDL plus élevé (le « bon » cholestérol)
  • 8,6 % de Triglycérides sanguins

Ceci est dû à l’inhibition de l’enzyme citrate lyase, qui signale la production de graisse dans l’organisme.

En inhibant la citrate lyase, on pense que le garcinia cambogia ralentit ou bloque la production de graisse dans le corps. Cela peut réduire les graisses sanguines et diminuer le risque de prise de poids, deux principaux facteurs de risque de maladie.

Conclusion : Garcinia cambogia bloque la production de nouvelles graisses dans le corps, et a pu réduire les niveaux de cholestérol et de triglycérides sanguins chez les personnes en surpoids.

Des astuces pratiques pour lutter contre le stress

Un stress qui s’installe en permanence conduit à la fatigue, tant mentale que physique. Maux de tête, d’estomac, ulcère gastrique, tensions, problèmes cardiaques, gain de poids important, les conséquences causées par l’anxiété et certaines formes de dépression sont nombreuses. Pour éviter le stress de nuire à notre santé, il est donc nécessaire de faire une pause et d’essayer de modifier une grande partie de ses habitudes.

Enlever les chaussures

Le travail, les tâches ménagères, les enfants… tant de choses font que le stress s’accumule au fil des jours et constitue un véritable cercle vicieux difficile à échapper. À cela s’ajoutent les problèmes et les préoccupations qui occupent notre esprit et qui ne nous permettent pas de profiter des petits instants. Pour affronter les obstacles de la vie courante sereinement, il faut commencer par réaliser de petits changements. Vous pourrez, en arrivant à la maison, vous déchausser. Contrairement aux idées reçues, marcher pieds nus permet de stimuler un nombre important de fonctions vitales. Cela favorise, entre autres, la circulation du sang et améliore ainsi l’état des veines. Vous renforcerez également votre système nerveux, et par conséquent, diminuerez votre stress. Pour plus d’efficacité, vous pourrez vous marcher sur le sable ou sur l’herbe.

N’oubliez pas, une fois à la maison, il est capital de ne plus penser à votre responsabilité professionnelle. Ces deux espaces doivent être bien distingués dans la mesure du possible. Cela vous permettra de garder votre tranquillité et d’éviter de nouvelles circonstances stressantes.

Faire une pause, c’est primordial !

Mis à part marcher, il faut aussi savoir s’arrêter. Pour vous déstresser, vous devez, au moins une fois par jour, faire une pause. Peu importe l’endroit où vous vous trouvez, vous pouvez essayer de respirer doucement et suivre le mouvement inspiration/expiration. Cela ne vous prendra que 10 minutes au maximum, mais vous permettra de renouveler votre énergie. Sinon, il est également déstressant d’observer avec attention ce qui se passe autour de vous et écouter attentivement aux sons sans faire des jugements afin de porter un nouveau regard à votre environnement. Si malgré tout, une préoccupation tourmente votre esprit, essayez de penser à des activités personnelles que vous aimeriez dans le futur. Sachez que le stress peut nous faire perdre de vue ce qui est réellement important à nos yeux.

Savoir se relaxer est primordial pour votre bien-être. Souriez et sachez apprécier tout ce que vous possédez en représentant mentalement des choses agréables et en adoptant des attitudes positives. Vous verrez que c’est plus facile à faire que vous ne le croyez.

Déstresser aide à maigrir

Le stress entraîne la plupart du temps des déséquilibres alimentaires et conduit à une prise de poids souvent anormale. Vous voulez maigrir ? Adoptez des techniques antistress pour compléter votre astuce minceur. Vous pourrez commencer votre régime par solliciter la participation de votre entourage. Rendez-vous service quand on a besoin de vous. En revanche, évitez au maximum de vous confronter à des personnes stressantes et la pression dans votre foyer. Par ailleurs, songez à améliorer votre hygiène de vie en essayant, par exemple, de dormir plus et de bouger plus. Il est également recommandé d’adopter des habitudes alimentaires saines et légères. En outre, les pensées négatives sont à bannir et maîtrisez vos jugements personnels en tenant compte de ce que vous avez déjà accompli.

Mieux surveiller sa santé grâce à un outil prophylactique

Prendre soin de soi est primordial  pour mener une vie tranquille et sereine. Heureusement, de nombreux moyens existent afin d’accomplir cela. Grâce à la technologie, il est plus facile de surveiller sa santé. Certains médecins recommandent notamment l’usage d’un outil prophylactique.

Qu’est-ce que la prophylaxie ?

La prophylaxie consiste à prendre des mesures préventives contre les infections. La prise de vaccins qui en fait partie est largement pratiquée actuellement. Mais en dehors de cela, d’autres nouveautés existent. Avec ce genre de méthodes, la santé physique et mentale sera surveillée grâce à des évaluations régulières. Grâce aux résultats, chaque personne peut agir dans le but de ne pas s’exposer à des infections. Éviter de contracter un cancer est réalisable en se tournant vers un mode d’alimentation plus équilibrée et en faisant du sport par exemple.

Concrètement, les sujets doivent répondre régulièrement à des questionnaires. Leurs réponses serviront à évaluer leur état de santé. Cette technique permet par la suite d’éviter l’apparition d’une affection plus ou moins grave. Dans certains milieux, des outils prophylactiques sont utilisés pour identifier les premiers signes d’une dépression. L’objectif est aussi de prévenir l’aggravation d’une maladie.

Les avantages tirés de l’utilisation d’un outil prophylactique

Cela permet tout d’abord de faire des économies. Effectivement, les traitements curatifs sont assez coûteux et entraînent de nombreux désagréments. Comme le disent les médecins, « il vaut mieux prévenir que guérir ». L’usage d’un outil prophylactique s’inscrit dans cette logique. Quoi qu’il en soit, l’algorithme de prévention santé qui est à la base de ces utilitaires donne toujours des résultats pertinents surtout lorsqu’il s’agit de déceler les signes avant-coureurs d’une dépression. Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez consulter l’article “La prophylaxie, une histoire d’algorithme”.

Les symptômes de ces troubles sont assez difficiles à identifier surtout pour les médecins généralistes. De plus, les souffrants ont tendance à ne pas accepter le diagnostic fourni. La prophylaxie peut les convaincre à suivre une thérapie adaptée. Le stress  dans le milieu professionnel constitue d’ailleurs un facteur aggravant. Il est donc préférable d’effectuer des tests prophylactiques de manière régulière grâce à une simple application mobile. A l’aide de ce type d’outil, il est possible de conserver son bien-être sans pour autant consulter un médecin plusieurs fois par mois.

Lutter contre la somnolence avec la luminothérapie

La luminothérapie ou la thérapie par la lumière est loin d’être une nouveauté. Depuis des millénaires, les bienfaits du soleil sont connus par les médecins. Voilà pourquoi, ces spécialistes recommandent à leurs patients de passer les vacances de fin d’année dans des pays exotiques. Désormais, il n’est plus nécessaire d’aller à l’autre bout du monde pour profiter d’une exposition aux rayons solaires suffisante grâce à certains équipements.

La luminothérapie pour lutter contre la somnolence et la fatigue : comment ça marche ?

Selon de récentes études, près de 15% des Français souffrent de ce que les médecins appellent une « fatigue chronique ». C’est une sorte de somnolence qui a  lieu surtout  pendant l’hiver. Et les recherches ont prouvé que le manque d’exposition aux rayons solaires peut en être à l’origine.

La luminothérapie vise donc à réguler l’horloge biologique interne des patients afin de limiter la sécrétion de la  mélatonine qui est l’hormone du sommeil.

Cette thérapie est possible grâce à l’utilisation d’un matériel spécifique pour ne citer qu’une lampe de luminothérapie. Se présentant sous forme d’un miroir ou d’une lampe classique pour le bureau, ces systèmes reproduisent la lumière qu’émet le soleil. A la fois décoratifs et efficaces pour lutter contre la fatigue chronique, ce sont des produits utiles pour tout un chacun.

Pour plus d’informations sur les lampes de luminothérapie, rendez-vous sur : https://www.lumino-therapie.fr/comparatif-lampe-luminotherapie/

Les effets de la luminothérapie sur le moral

Mais outre l’envie de dormir, le manque d’exposition aux rayons solaires affecte aussi l’humeur des personnes. Irritabilité, crise d’angoisse, ou encore anxiété, on serait tenté de croire qu’il s’agit des symptômes d’une forme de psychose. En réalité, cela est dû à une carence déprimante en lumière du jour également appelée dépression saisonnière. Ce trouble survient pendant l’hiver. Ici, les traitements préconisés par la luminothérapie donnent les moyens de prévenir l’aggravation de l’état d’un patient. Pour les travailleurs, les risques d’épuisement professionnel sont multipliés.

Afin d’éviter tout cela, il est conseillé de se munir d’une lampe adaptée. Certains spécialistes recommandent entre autres un simulateur d’aube. Ses rayons vont réveiller en douceur les utilisateurs et permettront de réguler l’horloge biologique. Pour acheter ces produits, il suffit aujourd’hui de consulter des boutiques en ligne spécialisées. Les prix de ces appareils restent d’ailleurs à la portée de tous les budgets.

Les maladies de la peau, comment les reconnaître ?

Les maladies de la peau sont habituelles cependant, elles peuvent perturber notre vie. De par leur nombre et leurs différentes facettes, ces troubles peuvent être difficiles à détecter. Entre l’acné, rosacée, urticaire, l’Herpès génital, les verrues ou encore les staphylocoques, il faudra s’informer au préalable pour mieux les soigner. Pour mieux vous aider, ci-dessous quelques maladies de la peau courantes et leurs symptômes.

L’eczéma

L’eczéma est une affection cutanée marquée par une inflammation non contagieuse de la peau. Il est souvent méconnaissable par l’apparition de rougeurs, squames, fines vésicules et démangeaisons. Tout le monde peut être atteint de l’eczéma des nourrissons aux adultes. Ces symptômes s’aggravent au fur et à mesure et ils sont souvent accompagnés de réactions allergiques diverses ou asthme. Ces dernières peuvent durer de deux semaines jusqu’à plusieurs années selon le cas de chacun. Toutefois, les conseils d’un médecin ou dermatologue seront utiles pour le soigner.

L’herpès génital

L’herpès génital, comme son nom l’indique, est une infection transmissible par voie sexuelle. Il est surtout marqué par l’apparition de vésicules très douloureuses sur les organes génitaux. Ces vésicules se distinguent notamment par leur aspect transparent rempli de liquide. Se manifestant par des poussées, ces enflures peuvent être visibles de 5 à 10 jours. Selon le cas, elles disparaissent durant des mois et peuvent réapparaître à tout moment. Bien qu’il soit impossible d’éliminer ce virus, des traitements sont en mesure de réduire l’apparition régulière des poussées ainsi que l’apaisement des symptômes. Si l’herpès génital est une maladie chronique, d’autres maladies sexuellement transmissibles peuvent être prévenues grâce à un vaccin.

La rosacée

En effet, la rosacée est une affection chronique de la peau qui se caractérise par des rougeurs sur plusieurs parties du visage, à savoir le nez, le menton, le front ou encore les joues. Il faut savoir que ces rougeurs évoluent selon l’évolution de la maladie et restent permanentes. Elles se présentent comme des petits vaisseaux dilatés. D’une manière générale, la rosacée peut se manifester aux environs de 30 ans et s’applique souvent sur des gens ayant une peau et les yeux clairs. Si elle n’est pas bien traitée, la rosacée peut être très grave.

Les verrues vulgaires et plantaires

Les verrues sont des petites excroissances rugueuses bénignes se formant au niveau de l’épiderme. Elles sont surtout causées par un virus appartenant à la famille des papillomavirus humains ou VPH. Vous pourrez retrouver toutes les informations concernant cela sur www.gerda2014.com/maladies-peau/papillomavirus .Généralement, les verrues sont contagieuses et sont souvent indolores. Elles apparaissent sur les pieds ou les doigts, des fois sur le visage et sur d’autres parties du corps. Cependant, il existe plusieurs types de verrues, notamment les verrues plantaires (localisées sur la plante du pied) ou encore les verrues vulgaires (sur les coudes, les genoux ou les doigts). À part cela, il y a aussi les verrues génitales qui sont des cas particuliers.

Les maladies de la peau sont nombreuses. Elles disposent de leurs propres caractéristiques. Toutefois, il est toujours conseillé d’être prudent face à ces troubles cutanées au quotidien et faire appel à un spécialiste dès l’apparition des symptômes. S’il y a des modes de prévention, il est indispensable de les réaliser au préalable pour rester en bonne santé.

 

Avertissement

Les contenus présentés sur cette plateforme n’engagent que leurs auteurs, qui sont par ailleurs indépendants du portail Aperçu Santé. Seuls les professionnels de santé restent compétents pour donner un avis portant de près ou de loin à la santé.

Suivez-nous !

Renseignez votre adresse mail :

Fourni par : FeedBurner

Cap Visibilité : agence web Paris Nantes Perpignan