Hémorroides : quand faut-il consulter un médecin ?

Les hémorroïdes sont dues à une inflammation des veines situées au niveau de l’anus ou du rectum. On distingue deux types d’hémorroïdes, d’une part les hémorroïdes internes et d’autre part les hémorroïdes externes. En ce qui concerne les hémorroïdes externes, vous n’aurez aucun mal à les reconnaître. Pour ce qui est des hémorroïdes internes, cela risque d’être plus compliqué et il faudra très souvent se référer aux symptômes. Le principal étant une sensation de gêne ressentie à l’intérieur de l’anus. Ici, nous parlerons de l’automédication, de l’importance de l’hygiène de vie et également du moment où il est temps de consulter son médecin.

La constipation élément aggravant les crises hémorroïdaires

Les crises hémorroïdaires ont tendance à s’aggraver lors des périodes de constipation. À ce stade, si vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée d’aller consulter votre médecin, des solutions existent. Vous pouvez tout d’abord utiliser une crème au niveau de l’anus qui vous soulagera temporairement lors d’une crise. Certaines crèmes sont disponibles sans ordonnance en pharmacie.

Avoir une bonne hygiène intime est également important, il est conseillé d’éviter les produits chimiques trop agressifs. Vous pourrez également remplacer le papier toilette par des lingettes. Celle-ci vous permettront d’éviter une sur-inflammation liée au frottement de papiers trop abrasifs.

Enfin, les bains de siège au sel d’Epsom qu’on trouve dans les épiceries vous aideront à oublier votre problème de santé.

Quand les médicaments ne semblent pas fonctionner

Que ce soit pour le traitement des hémorroïdes internes ou externes, modifier ses habitudes de vie est important et peut permettre dans certains cas, une disparition complète des problèmes.

Au niveau de l’alimentation, il faudra progressivement mettre en place de nouvelles habitudes. Vous pourrez commencer par exemple par boire davantage d’eau. Petite astuce, n’hésitez pas à laisser dans votre maison des bouteilles d’eau un peu partout afin d’avoir le réflexe de boire régulièrement. Il vous faudra également intégrer plus de fibres et réduire considérablement certaines épices. Pour vous prendre réellement en main, nous vous recommandons de prendre note des aliments que vous ingérez afin de comprendre quels sont leurs effets sur votre corps. Petit à petit, vous devriez mettre en place assez facilement un régime totalement adapté qui vous évitera une douloureuse crise hémorroïdaire.

En cas de problèmes importants comme la présence d’un prolapsus (une sortie des hémorroïdes en dehors de l’anus qui peut être indolore), il faudra consulter votre médecin traitant qui vous prescrira des traitements plus efficaces. Il pourra également vous orienter vers des spécialistes qui, dans certains cas, propose une opération à leurs patients.

Avertissement

Les contenus présentés sur cette plateforme n’engagent que leurs auteurs, qui sont par ailleurs indépendants du portail Aperçu Santé. Seuls les professionnels de santé restent compétents pour donner un avis portant de près ou de loin à la santé.

Suivez-nous !

Renseignez votre adresse mail :

Fourni par : FeedBurner

Cap Visibilité : agence web Paris Nantes Perpignan