Fabrication de produits injectables : choisir le bon appareil

L’eau utilisée pour la fabrication de vaccins est appelée plus couramment eau pour préparation injectable (eau PPI). Compte tenu du caractère particulièrement critique de son utilisation, elle doit respecter des normes particulièrement strictes concernant la concentration en micro-organismes ou encore sa conductivité.

De l’eau pour injection produite par distillation

Ainsi, la seule technique autorisée pour produire de l’eau PPI est – selon la pharmacopée européenne – la distillation. Aux Etats-Unis, la production d’eau pour injection par osmose inverse est également permise. Ces deux technologies permettent la rétention des contaminants comme les minéraux organiques, les endotoxines et autres types de bactéries.

Un distillateur totalement automatisé

On utilise donc un distillateur pour purifier l’eau à usage pharmaceutique : l’eau est chauffée et passe à travers une succession de colonnes. L’appareil est entièrement automatisé et sous contrôle, et a été préalablement conçu avec des matériaux conformes aux spécifications des standards pharmaceutiques. Il est capable de produire jusqu’à 10 000 litres d’eau par heure, voire 25 000 litres dans le cas du compresseur de vapeur. L’eau PPI peut être produite soit à partir d’eau pré-purifiée, soit à partir d’eau potable selon le type d’appareil choisi.

Avertissement

Les contenus présentés sur cette plateforme n’engagent que leurs auteurs, qui sont par ailleurs indépendants du portail Aperçu Santé. Seuls les professionnels de santé restent compétents pour donner un avis portant de près ou de loin à la santé.

Suivez-nous !

Renseignez votre adresse mail :

Fourni par : FeedBurner

Cap Visibilité : agence web Paris Nantes Perpignan