Comment vivre au mieux sa grossesse ?

Vous venez d’apprendre que vous êtes enceinte. C’est à la fois une merveilleuse nouvelle et aussi un chamboulement total de votre quotidien. Cette nouvelle peut être source d’angoisse, surtout dans le cas d’un premier enfant.

Votre test de grossesse est positif, vous allez mettre au monde un enfant dans 8 à 9 mois. C’est un futur chamboulement fort de votre vie et de celle de votre couple. En effet, l’arrivée d’un enfant change beaucoup votre vie de couple, car vous devenez responsable d’un petit être. Vous ne pourrez plus penser qu’à vous et gérer vos journées en fonction d’un enfant.

Nous allons voir ensemble comment faire pour vivre plus sereinement votre grossesse.

Calculer sa date d’accouchement et dates d’échographie

Comme toute femme qui apprend sa future grossesse, la première question que vous vous posez est simple : quand est-ce que je vais accoucher. Sachez qu’il est possible d’estimer et calculer votre date d’accouchement. Vous pouvez le calculer vous-même où utiliser des outils en ligne.

Pour utiliser ces outils, il faut que vous renseigniez la date du premier jour de vos dernières règles. L’outil vous calculera une estimation de votre date d’accouchement. Il vous proposera également de découvrir votre calendrier de grossesse. Ce calendrier vous donne plusieurs informations concernant votre grossesse et les dates importantes. Les dates importantes sont les dates des échographies à programmer, la date d’accouchement, le nombre de jours restants.

Nous tenons tout de même à vous alerter qu’il s’agit d’une estimation, une échographie faite par une gynécologue sera bien plus précise sur les dates. Utilisez ces outils est un excellent moyen de prévoir et préparer au mieux sa grossesse.

Maintenant que vous connaissez votre date d’accouchement, découvrons quelques conseils pour bien préparer sa grossesse.

Préparer sa grossesse

Pour mieux-vivre votre grossesse, nous vous conseillons de la programmer. Plus vous aurez anticipé les événements liés à votre grossesse et plus vous aurez l’esprit libre et tranquille pour bien faire évoluer votre statut de femme enceinte.

Une fois que vous êtes certaine d’entre enceinte, vous devez vous rapprocher de la maternité de votre choix. Vous serez prise en charge et accompagnée par un gynécologue et/ou une sage-femme. C’est lors de votre premier rendez-vous que le personnel médical vous donnera toutes les démarches à suivre et les rendez-vous importants.

Les dates importantes sont les trois rendez-vous pour réaliser les échographies de contrôle. Il est bon de programmer dès que possible ces dates afin de ne pas les oublier et de ne pas être stressée par ces tâches plus administratives.

Faites vous une liste de choses à réaliser et ajoutez-y des dates. Par exemple, préparez une liste d’achats à réaliser et inscrivez, pour chaque achat, le moment auquel vous souhaitez le faire. Donnez-vous la date des soldes pour acheter la poussette par exemple. Ou encore prenez en compte la date d’accouchement afin de mieux choisir les premiers vêtements de votre enfant. Ne prenez pas des body trop chaud si vous accouchez en été.

L’hypertension artérielle présentation de cette pathologie cardiovasculaire

L’hypertension artérielle est une pathologie assez répandue dans le monde. Son autre nom est le « tueur silencieux ». C’est plutôt lugubre n’est-ce pas ? Nous avons dans cet article, récapitulé l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur cette dangereuse maladie. Retrouvez-y également les moyens de prévention.

Qu’est-ce que l’hypertension artérielle ?

À chacune des contractions du cœur, le sang est propulsé dans toutes les artères afin de transporter l’oxygène et les nutriments dans tout le corps. La paroi des artères subit alors une pression exercée par la mise en circulation du sang. Cette tension ou pression dans les artères peut être évaluée et s’exprime en cmHg (centimètres de mercure) ou en mmHg (millimètres de mercure).

Lorsque cette tension artérielle est tout le temps trop élevée, on parle alors d’une maladie cardiovasculaire : l’hypertension artérielle (HTA). À force, la pression détériore les artères et affaiblit le cœur. Pouvant être chronique ou aiguë, l’HTA est dans la plupart des cas, plurifactorielle.

Le plus souvent, on ne parle d’hypertension artérielle que quand :

  • La tension artérielle systolique est au-delà de 14 cmHg
  • La pression artérielle diastolique au-delà de 9 cmHg.

Nombreux sont les hypertendus qui ne savent pas qu’ils en souffrent puisque cette maladie n’est en général pas suivie de symptômes. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on l’appelle communément le « tueur silencieux ».

Quels sont les chiffres ?

D’après l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), la prévalence est évaluée à 50 % de femmes et 30 % d’hommes ayant tous entre 65 et 75 ans. Plus l’âge augmente, plus l’hypertension artérielle est fréquente. Chaque année à travers le monde, c’est plus de sept millions de personnes âgées de plus de 55 ans qui décèdent des suites de cette pathologie. Cela concerne au moins 31 % de la population en France.

Toutefois, de plus en plus, les personnes moins âgées sont affectées par l’hypertension artérielle. En effet, à l’échelle planétaire, on constate une pression artérielle trop élevée chez quasiment 40 % des plus de 25 ans. Il s’agit là d’un véritable problème de santé publique épidémie, qui apparemment ne peut pas être freiné. Si rien n’est fait (en changeant de mode de vie), certaines institutions prédisent que neuf personnes sur dix pourraient d’ici là souffrir d’HTA. La prévalence pourrait alors augmenter et atteindre les 60 % d’ici 2025. Cela correspond à 1,56 milliard de personnes hypertendues sur la planète.

Quels sont les risques encourus ?

L’hypertension artérielle peut sur le long terme, constituer un facteur important de risque pour un certain nombre d’affections.

  • L’apport en oxygène au cœur est gêné par les coronaires endommagées. Naissent alors des douleurs durant un effort et même parfois au repos. Il s’agit de l’angine de poitrine.
  • L’infarctus ou la crise cardiaque résulte du fait que l’artère coronaire soit bouchée empêchant ainsi le fonctionnement du cœur. D’importantes séquelles ou la mort attendent le patient sans une rapide intervention médicale.
  • Le cœur se fatigue plus vite au moindre effort entraînant des essoufflements. C’est un cas d’insuffisance cardiaque.
  • Une artère du cerveau est obstruée créant ainsi des hématomes et une hémorragie. Cela peut également donner lieu à un anévrisme (une rupture de l’artère). Ce sont des cas d’AVC (accident vasculaire cérébral).
  • Les artères des jambes se bouchent et entraînent des douleurs ininterrompues. Il s’agit d’une artérite des membres inférieurs qui peut conduire à l’amputation.
  • La cécité qui peut être causée par des lésions des petits vaisseaux des yeux.
  • Les problèmes de reins provoqués par des lésions des petits vaisseaux situés au niveau du filtre rénal. Ce n’est là que le premier stade qui peut évoluer en une pathologie chronique des reins si ceux-ci sont atteints.

De ce fait, l’hypertension artérielle engendre la comorbidité. Une fois le diagnostic d’hypertension confirmé par votre médecin, il faudra régulièrement contrôler votre tension à l’aide d’un tensiomètre (cliquer ici pour découvrir les meilleurs modèles).

Quelles solutions pour prévenir l’hypertension artérielle ?

Voici quelques règles simples à respecter pour éloigner l’hypertension artérielle.

  1. Réduire la quantité de sel dans l’alimentation.
  2. Surveiller son poids en faisant attention au cholestérol et en mangeant plus de fruits et légumes.
  3. Réduire ou supprimer la consommation d’alcool et arrêter de fumer.
  4. Pratiquer une activité physique régulièrement.
  5. Prendre, chaque année, sa tension chez le médecin, chez le pharmacien ou chez soi.

L’hypertension artérielle est une affection qui a d’énormes conséquences néfastes sur l’organisme de l’hypertendu, mais on peut toujours l’éviter en observant quelques règles au quotidien.

4 livres à lire pour mieux comprendre le fonctionnement de notre corps

Le corps humain reste un mystère pour la plupart des personnes. Sa connaissance entière et précise demande un certain investissement et du temps. De plus en plus de personnes commencent à s’intéresser à ce qu’il peut se passer à l’intérieur d’eux, mais surtout, elles commencent à apprendre comment soigner, ou au moins atténuer, leurs maux avec des plantes et des produits naturels. Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin dans un livre spécialisé dans le domaine de la santé.

Continuer la lecture

5 aliments qui améliorent votre vue

Certains des problèmes de vision les plus courants auxquels les gens sont confrontés sont les erreurs de réfraction. Les erreurs de réfraction peuvent provoquer une vision floue pour les objets éloignés ou pour les objets proches. Ces deux conditions sont respectivement appelées hypermétropie et myopie.

Continuer la lecture

Les éléments à retenir concernant les vertus thérapeutiques de l’aromathérapie

Composées de puissants actifs, les huiles essentielles sont conçues pour soulager et guérir certaines douleurs spécifiques sur le corps. Que ce soit en diffusion ou en inhalation, ces extraits de végétation sont très utiles pour optimiser le bien-être. Cela dit, l’aromathérapie contribue particulièrement à soulager les maladies passagères.

Elle soulage surtout les bobos, mais ne guérit pas complètement. Très concentrées en principaux actifs, les huiles essentielles sont ainsi parfaites pour soigner les petits maux. Toutefois, il faut savoir leurs principales caractéristiques avant de les utiliser.

Continuer la lecture

Le coaching parental : consulter avec votre enfant

Le coaching parental consiste à rétablir la relation entre vous et vos enfants. Votre enfant a du mal à communiquer, où vous remarquez qu’il est renfermé sur lui-même, qu’il n’arrive pas à s’intégrer dans son école, ou n’arrive pas à se faire des amis. Le coaching a montré des résultats positifs sur le développement personnel. Ça vous aide à retrouver la sérénité, et à développer les bonnes relations avec votre entourage, famille, collègues, partenaire.

Il faut noter que le coaching familial ne soigne aucune pathologie, mais aide les personnes dans le besoin à canaliser leur potentiel de manière positive. Afin de réagir différemment, de façon plus appropriée face aux réactions ou comportement de vos enfants. Le coach commence d’abord par analyser la situation de la famille dans son ensemble, afin de mieux comprendre le rôle de chacun. Cela permettra à votre coach de mieux adapter l’intervention.

Vous devez savoir, que le coaching que ce soit un coaching individuel, familial ou de couple, il a beaucoup d’effets positifs sur les personnes qui décident d’avoir recours dans la vie quotidienne. En choisissant de suivre un coaching, cela signifie que le parent ou la personne concernée a décidé de changer. Pour suivre un coaching familial ou parental, il faut vous soyez motivé à prendre de nouvelles directives pour une amélioration personnelle, mais aussi relationnelle.

En quoi consiste le coaching parental ?

Consulter un coach de vie vous permet de mieux vous comprendre, vous écouter, et surtout de mieux gérer vos émotions (peur, stress, timidité). Le coach procédé par des exercices vous permettant de vous calmer, de communiquer librement avec vos enfants, de comprendre au mieux leurs besoins. En effet, le coaching parental et familial, vous offre une intervention de qualité par des professionnels dans le domaine, à domicile ou à l’école. Afin d’aider votre enfant à mieux s’intégrer et à mieux exprimer ses sentiments.

Un coach de vie, doit par ailleurs être expérimenté dans son travail, pour mieux satisfaire ses clients. Il doit avoir une formation dans le domaine, pour vous aider à atteindre vos objectifs, en permettant à votre enfant, de grandir dans un meilleur environnement et de favoriser son épanouissement.

Tout comme le coaching individuel, ou de couple c’est pareil avec les enfants. Si vous voulez que les choses aillent mieux, ou que votre relation avec vos enfants s’améliore, vous devez mieux vous comprendre soi-même, et mieux comprendre vos enfants, être plus à l’écoute. Le parent doit faire l’effort de se poser 10 minutes avant toute réaction face au comportement de son enfant. Le coach dans ce cas observe la situation, et va aider les parents à mieux gérer leurs émotions afin de développer le côté psychoaffectif de leurs enfants.

En effet, le coaching parental aide la famille à avoir une meilleure compréhension de leurs problèmes et se fixer des objectifs à réaliser. Ainsi par des exercices et des stratégies d’intervention, l’objectif est ainsi de vous amener à un état familial plus harmonieux.

Le coaching parental : une intervention personnalisée

L’intervenant va de ce fait, vous accompagner dans le processus, par le biais d’interventions à domicile ou en milieu scolaire de votre enfant afin d’établir un plan d’action concret. D’effectuer une ou plusieurs rencontres pour détecter la cause du comportement problématique de votre enfant, et d’appliquer une formule d’épanouissement. L’enfant retrouvera ainsi son équilibre, et pourra surmonter sa difficulté de communication ou d’intégration.

En outre, n’hésitez pas à contacter un coach de vie pour vous aider à gérer les troubles de développement personnel. Cette méthode est très répandue aux États-Unis, bien que ce ne soit pas courant en Europe, le coaching de vie à engendrer plusieurs résultats positifs sur la vie quotidienne des personnes qui ont consulté.

Pour en savoir plus sur le coaching parental, veuillez cliquer ici : https://www.lifecoachparis.fr/coach-enfants-adolescents/

Avertissement

Les contenus présentés sur cette plateforme n’engagent que leurs auteurs, qui sont par ailleurs indépendants du portail Aperçu Santé. Seuls les professionnels de santé restent compétents pour donner un avis portant de près ou de loin à la santé.

Suivez-nous !

Renseignez votre adresse mail :

Fourni par : FeedBurner

Cap Visibilité : agence web Paris Nantes Perpignan