Grossesse : les super-pouvoirs de l’huile de krill

Une femme enceinte

Consommer de l’huile de Krill durant la grossesse peut être bénéfique pour la femme enceinte et le fœtus. En effet, les oméga-3 contenus dans l’huile de Krill pourraient réduire le risque de naissance prématurée et seraient bénéfiques pour le développement des yeux et du système nerveux de bébé. C’est également un anti-stress et un antioxydant très puissant qui assure bien être et bonne humeur à maman, pendant et après la grossesse.

Bénéfices de l’huile de krill pendant la grossesse

L’huile de krill provient du krill, plus petite créature de l’antarctique nommée « l’or rose ». Cette huile possède des vertus santé bénéfiques pour la femme enceinte et similaires à ceux de l’huile de poisson, voire meilleurs !

L’huile de Krill contient deux types d’acides gras oméga-3 : l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA). Acides gras essentiels pour maintenir la production équilibrée des prostaglandines. Les prostaglandines sont des hormones qui aident à réguler la pression artérielle, la coagulation sanguine, la transmission nerveuse et les réponses inflammatoires allergiques.

Pourquoi est-il recommandé aux femmes enceintes de se supplémenter en huile de krill ?

La plupart des femmes enceintes sont carencées en oméga-3. En effet, le fœtus utilise des oméga-3 pour le développement de son système nerveux. Ce dernier est constitué de 60% de graisse, dont environ 20% d’acides gras oméga-3. C’est pourquoi une supplémentation en huile de Krill aidera au développement sain du cerveau du fœtus. Ceci favorisera aussi le développement de bébé à la naissance. 

L’huile de krill est meilleure que l’huile de poisson

En plus d’être riche en acides gras oméga-3, l’huile de krill est également riche en phospholipides qui lui permettent une meilleure absorption. Elle regorge aussi d’astaxanthine, un puissant antioxydant naturel qui aide à maintenir une fonction normale du cerveau. Sa composition fait de l’huile de krill un supplément riche et supérieur à l’huile de poisson.

Bien choisir son huile de krill

Les oméga-3 sont essentiels à la santé et parfois une supplémentation est nécessaire. Il faut cependant veiller à choisir une huile de krill de qualité. Certaines huiles de krill ne se valent pas. Voici 3 critères à prendre en compte avant d’acheter de l’huile de krill :

1- Origine du krill récolté

Préférez le krill qui a été récolté dans les eaux profondes de l’Antarctique, possédant ainsi de très faibles niveaux de toxines et de métaux lourds.

2- La contenance en Oméga-3 

Toutes les huiles de krill n’apportent pas le même apport en oméga-3. Si souvent sur le marché des huiles de krill à bas prix sont commercialisées, il vous faudra tout de même vous méfier de leur composition. En effet, si le produit n’est pas assez concentré, il faudra doubler sa prise pour atteindre la concentration recommandée. On préférera les huiles de krill contenant 300 mg ou plus de DHA + EPA combinés par capsule.

3- La contenance en phospholipides

Les phospholipides confèrent un véritable avantage à l’huile de krill. Ils permettent aux oméga-3 d’être plus facilement absorbés dans le corps (biodisponibles). Ce qui n’est pas le cas chez l’huile de poisson.

À titre indicatif : pour une dose de 500 mg d’huile de krill pure, il devrait y avoir au moins 200 mg de phospholipides.